Des formations aux métiers du bois et de la forêt de la 4ème à la Licence pro et au Bachelor TC

Découvrez les tourbières avec les Terminales Bac Pro Forêt

Découvrez les tourbières avec les Terminales Bac Pro Forêt

Notions écologiques et techniques autour de ce milieu rare

Le vendredi 22 mars 2013, les élèves de terminales Bac Pro Forêt, sont allés visiter le site de la Tourbière des Planchettes. Ils étaient encadrés par F.Bouffard (formateur) et B.Goubet (enseignant).

Un site très riche pour réfléchir sur des questions de Biologie et d’Ecologie

La tourbière occupe le fond du vallon forestier du plateau de Chambaran dans sa partie iséroise. Cette combe est située à 600m d'altitude, dans la forêt communale de Saint-Siméon-de-Bressieux. Le haut des versants est planté d'une chênaie acidiphile à chêne sessile, charme, châtaignier et pin sylvestre. Les rives et les suintements sont couverts de groupements tourbeux à sphaigne (la mousse qui constitue la Tourbe), molinie (une grande graminée qui était autrefois fauchée et utilisée par les agriculteurs) et fourrés de saules, aulnes et bourdaines, un ensemble d’espèces relativement rares (pas moins de 6 espèces protégées présentes).

Un site exceptionnel et préservé

C'est le vallon tourbeux qui présente des groupements à sphaigne dans un très bon état de conservation. Il est en outre très représentatif des ruisseaux à osmonde (une fougère très particulière). Les suintements de pentes rajeunis présentent des groupements pionniers remarquables à drosera à feuilles rondes (une plante « carnivore »). Ce site présente par conséquent à la fois un patrimoine naturel exceptionnel et un caractère d'exemplarité qui fait de sa gestion un modèle pour l'avenir.

Comprendre une gestion pour les vallons tourbeux

Jusqu'au milieu du siècle, les fonds marécageux étaient fauchés pour la récolte de la bauche destinée à la litière des animaux. Cette pratique progressivement abandonnée a laissé la place aux arbustes, puis aux arbres, bourdaine, saules à oreillette, aulnes et bouleaux. Un plan de gestion est réalisé en 1997 par le Conservatoire des espaces Naturel Isère en collaboration avec l'ONF. Les travaux de gestion du biotope ont débuté en 1998. Cette expérience réussie devrait inciter les futurs gestionnaires forestiers à sauvegarder les vallons tourbeux présents en France, trop souvent plantés durant le siècle dernier.

Observer les milieux

Enfin les élèves ont observé le sol de cette région si particulière. Grâce à une analyse des plantes indicatrices et du sol les élèves ont pu appréhender les différentes contraintes pour la production forestière sur les sols à nappes perchées des Chambaran. En utilisant à la fois des éléments scientifiques et des métaphores, nous avons abordé le cycle de la matière organique, l’eau dans le sol et les cortèges floristiques associés. Fort de ces enseignements et de sa mise en relation avec l’écologie des essences forestières, nous avons terminé la journée par une analyse critique des différentes plantations réalisées sur le secteur.

En conclusion, ce fut une très agréable journée, riche d’enseignements.

Fil RSS

Flux RSS