Des formations aux métiers du bois et de la forêt de la 4ème à la Licence pro et au Bachelor TC

Galerie de portraits : Laurent CHAUVET

Galerie de portraits : Laurent CHAUVET

Laurent Chauvet, un devoir de transmission

« Aujourd’hui nous allons vous présenter un « très » ancien élève du CEFA, Laurent Chauvet. En effet, c’était il  y a 30 ans !!! Dans cette interview, vous allez découvrir son parcours, ses évolutions et la passion de son métier : celui de bûcheron »

Une formation pour un métier passionnant 

Laurent est entré au CEFA en 1987 pour y faire une formation de CAPA Sylviculteur (Certificat d’Aptitude Professionnel Agricole Sylviculteur), qu’il a obtenu.

A sa sortie de l’école, il a travaillé chez différents exploitants forestiers pendant 1 an. Puis, il décide de monter sa propre entreprise de bois de chauffage (SBC CHAUVET) car il en a assez de travailler pour un patron. Au début, cela a été difficile de se faire connaitre et d’arriver à être rentable. Mais aujourd’hui ce qui est le plus compliqué à gérer c’est toute la logistique administrative (devis, factures, bilan et toutes les démarches administratives incombant à ce métier).

Dans un premier temps, on peut penser que Bucheron est un métier de brute, un métier dangereux et très physique. Mais même si c’est le cas, c’est avant tout un métier de passionné. Laurent nous le répète à plusieurs reprises durant notre entretien. Pour lui, la passion du métier est importante, et ce sont les maitres de stage au cours de la formation qui doivent donner l’envie de continuer, s’il n’y a pas l’envie et la passion c’est que l’on n’est pas fait pour ça !!!  Le choix des stages est donc très important.

Au cours des années, Laurent a vu le métier grandement évoluer. La mécanisation a été une grande avancée, et si une entreprise est bien équipée en matériels forestiers (engin de débardage, évolution tronçonneuse, combiné pour le bois de chauffage…) le métier est un peu « plus facile ».  

Un devoir de transmission

Connaissant l’importance et la difficulté pour trouver des stages, Laurent ouvre les portes de son entreprise aux jeunes. Passionné par son métier, il aime transmettre son savoir aux stagiaires qu’il accueille régulièrement. Toutefois, il souhaite les choisir (motivation, essai sur le terrain…)

Il leur apprend à travailler en forêt, à utiliser une tronçonneuse, à affuter une chaine et surtout à travailler en sécurité. Depuis qu’il a son entreprise Laurent a déjà formé une quarantaine de stagiaires. Pour lui, la théorie ne suffit pas. La pratique est au moins aussi importante pour pouvoir être compétent et rentable.

Et après…

Dans 10 ans, Laurent se voit toujours à la tête de sa société en continuant à la développer !!!

Maxime Chaffoin, 

Stéphane Faure, Clémence Martigny

pour les BTS TC 2017-19

 

Retrouvez ci-contre l’interview complète de Laurent Chauvet, sur Soleil FM.

Mots clés : CEFA, CAPA Sylviculteur, Bucheron, SBC Chauvet

Fil RSS

Flux RSS