Des formations aux métiers du bois et de la forêt de la 4ème à la Licence pro et au Bachelor TC

Le CEFA représenté dans la TRANSJURASSIENNE 2014

Le CEFA représenté dans la TRANSJURASSIENNE 2014

Le 09/02 a eu lieu le 36éme transjurassienne, mythique course de ski de fond longue de 76kms se déroulant entre Lamoura (Jura) et Mouthe (Doubs). 30 nations étaient représentées sur cette course qui n’est autre que le deuxième plus gros rassemblement de fondeurs du monde derrière la Vasaloppet en Suède.

 

A 8H30 à la Combe du Lac à Lamoura, il ne fallait pas se fier aux -2° affichés au thermomètre. La bise glaciale a fait une entrée très remarquée dans le dos des 2600 coureurs, les figeant sur place mais n’ôtant rien à leur motivation. 4 lignes de départ étaient mises en place afin de fluidifier la masse impressionnante de fondeurs, chaque départ de ligne étant séparé de 5 minutes. Dans cet impressionnant rassemblement, un représentant du CEFA s’élançait en 4éme et dernière ligne : M. FARJON, dont c’était la première participation.

« Tout est impressionnant dans cette course ! La tension du départ, le nombre hallucinant de coureurs, les spectateurs présents tout au long du parcours et qui ne ménagent pas leurs encouragements, et enfin les paysages qu’offre le massif jurassien. »

« Mon départ s’est plutôt bien passé, j’ai surtout fait attention de ne pas casser de bâtons, chose qui arrive fréquemment avec les centaines de coureurs qui se « frottent » durant les premiers kilomètres. Et j’ai veillé à ne pas partir trop vite malgré l’excitation car 76kms, c’est très long ! »

Le premier temps fort de la course se situait aux Rousses au 19éme km avec la fameuse montée de l’opticien. Puis au 40éme kilomètre se présentait la terrible montée des ministres s’étalant sur 6kms. La sélection était alors rude à cet endroit. Le parcours était ensuite plutôt plats exceptés les 8 derniers kilomètres ou les coureurs remontaient sur le massif du Risoul avant de redescendre sur Mouthe.

« Les sensations ont été bonne les 50 premiers kilomètres. J’ai bien skié, me forçant à bien glisser et j’ai pu doubler beaucoup de coureurs. Par contre, la fatigue s’est fait sentir sur les 20 derniers kilomètres. Ça a été très dur sur la fin, mais j’ai serré les dents et mis de côté les douleurs musculaires. »

Au final, le vainqueur en 2h55 se nomme Matthias WIBAULT, membre de l’équipe de France, devant son compatriote Benoit CHAUVET. Le suisse Tony LIVERS complète le podium. Les italiens emmenés par BONALDI terminent 7,8 et 9éme, et les russes et norvégiens ont terminé plus loin, pas vraiment à la fête.

 

Aimeric FARJON termine à la 1340éme  place en 4h50, rentrant dans les points pour partir sur une ligne préférentielle l’an prochain.

 

« Au final, je suis satisfait du résultat. C’était ma première course longue distance et cela s’est bien passé. Mon premier objectif était de la terminer. J’espère la refaire l’an prochain, car je partirai normalement en meilleure ligne au vue de mon chrono cette année. Mais ce qui me restera le plus, c’est l’ambiance. Les spectateurs sont géniaux, encourageant tout le monde ! C’était vraiment la plus belle épreuve sportive à laquelle j’ai participé. »

 

 

 

 

Fil RSS

Flux RSS