Des formations aux métiers du bois et de la forêt de la 4ème à la Licence pro et au Bachelor TC

Madagascar

Madagascar

 

Coopération avec Tananomby

 

Un nouveau programme de coopération avec deux association (ACLES/VITA) est en place avec un petit village malgache : Tananomby

Ce programme peut intéresser toutes nos filières forêt, bois, STAV et spécialement celles liées au reboisement, aux développements agricole et aquacole, à la micro-économie avec le tourisme solidaire.

 

Les premiers élèves au départ : les élèves de terminale STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)

 

Samedi 3 Novembre 2012, les neuf élèves de terminale STAV du Centre d'Etudes Forestières et Agricoles de Montélimar rentraient de leur périple à Madagascar fatigués mais heureux d'avoir vécu cette expérience hors du commun.

Première semaine : solidarité à Madagascar

Deux semaines en arrière, les jeunes accompagnés de deux de leurs professeurs partaient pour le village de Tananomby dans la région des hauts plateaux, à sept heures de route au sud de la capitale. Ces deux semaines sont l'aboutissement d'un travail de deux ans de coopération internationale avec deux structures locales. Sur place l'association malgache ViTa qui réunit des paysans autour de la gestion d'une école de 250 enfants et l'association ACLES, association réunionnaise accompagnant le développement local, ont réservé un accueil chaleureux aux humanitaires en herbe.

A peine arrivés, ils sont répartis dans les chambres d'hôtes du village afin d'être au plus proche de la vie locale pendant une semaine. Les lycéens sont tout de suite marqués par cet enthousiasme à les recevoir malgré un niveau de vie bien éloigné du quotidien français. Après avoir passé une journée à découvrir la localité, tout le monde s'est mis au travail dès le deuxième jour. Les chantiers s'articulaient autour d'une priorité : fournir une alimentation variée et suffisante aux enfants de l'école en tentant d'améliorer les productions du potager de la cantine. Cette initiative porte aussi les espoirs d'une évolution en faveur de pratiques agricoles plus durables. Suite à une réflexion basée sur les échanges avec les paysans locaux et des recherches au CEFA, la classe de terminale STAV a mis en place avec la VITa un lombricompost ainsi que d'un protocole de relance de la vie du sol très pauvre afin de pouvoir produire davantage de nourriture.

Les ampoules et bobos divers n'ont pas manqué à l'appel mais il aurait fallu bien plus pour décourager les lycéens qui ont tenu les délais. Ils ont même prêté leurs bras pour l'aménagement de l'entrée d'une maison d'une personne à mobilité réduite ainsi que pour la rénovation de la piste d'accès au village. Ce fut l'occasion d'apprendre à faire du torchis et à manier l' « enguade », sorte de pelle à tout faire malgache.

Mais à Tananomby, il n'y a pas que le travail ! Tous les jours, des rencontres s'improvisaient entre les différentes générations du village et les élèves. Le niveau de basket-ball restera dans la mémoire de tous, surtout lorsqu'on voit « l'équipement » des joueurs malgaches ! Les lycéens ont pu prendre la mesure des difficultés locales mais aussi de la force des malgaches pour prendre la vie du bon coté.

Au bout d'une semaine sur place, des liens d'amitiés étaient déjà tissés mais il fallait quitter ce merveilleux site pour la suite du voyage. Lors des au revoirs on pouvait lire dans les yeux de tous l'émotion suscitée par ce départ.

Deuxième semaine à la découverte de Madagascar

Durant la deuxième semaine consacrée à un périple itinérant, l'équipe a pu voir la production du thé, du plant au sachet que nous connaissons mieux ici. Les étudiants ont découvert la faune et la flore locales et ont fait connaissances avec quatre espèces de lémuriens au sein du parc national de Ranomafana. Ils ont également pris conscience du sens de la récupération malgache en observant un artisan en marqueterie qui utilisait une machine faite de morceaux de lit, matelas et un câble de frein de vélo.

Au bout de deux semaines de voyage, la tête pleine d'émotions et de souvenirs sollicitant les cinq sens, les étudiants prenaient l'avion du retour. Tous vous diront qu'ils ont apprécié cette expérience à travers les paysages et surtout les rencontres.

C'est un premier voyage pour les élèves de cette filière
mais ce n'est que le début d'une aventure basée sur
un partenariat  pérenne puisqu'il devrait
se renouveler chaque année pour les élèves de Terminale STAV.

Flux RSS